Les mains de préhension

Lorsque le procédé traditionnel rencontre la fabrication additive !

Être agile, innovant et différent, voici les maîtres mots des bureaux d’études et des services R&D. L’usinage traditionnel couplé à la fabrication additive participe à l’atteinte de ces objectifs. Découvrons le résultat de l’association de ces deux techniques à travers la création de mains de préhension.
3D Prod - Mains de préhensions

Soyez agile grâce aux procédés de fabrication 3D !

Lorsque l’on parle d’impression 3D, nous imaginons que ce procédé n’est qu’une étape de conception. Or la fabrication additive est couramment utilisée dans des phases de production série.

Cette technologie est aussi bien appropriée à des projets de production « one-shot », qu’à la réalisation de petites ou grandes séries. Les donneurs d’ordres du secteur de l’industrie, de l’automobile, de l’aéronautique, de la défense et de l’énergie l’intègrent dans les phases série.

Couplée à la fabrication traditionnelle, l’impression 3D prend une autre dimension. En combinant intelligemment les avantages des deux technologies, il est possible de réaliser rapidement des ensembles complexes mêlant légèreté et robustesse. La main de préhension est une application ou il peut être intéressant de mettre en œuvre ce binôme.

L’usinage traditionnel est privilégié pour la réalisation de pièces de structure, l’impression 3D étant plutôt réservée pour la réalisation de géométries complexes.

Les mains de préhension, subtil mélange entre procédé traditionnel et fabrication additive !

Cette année encore, un projet interne de développement a permis d’associer ces deux techniques. Focus sur les préhenseurs.

Fabriquées pour automatiser les industries de divers secteurs comme l’automobile, la métallurgie ou encore la plasturgie, les mains de préhension permettent de saisir et manipuler les pièces d’une ligne de production. Elles sont le plus souvent construites à l’aide procédés de fabrication traditionnels.

Nous avons accompagné le bureau d’études Platex (spécialiste en plasturgie), dans le développement des mains de préhension mêlant procédés traditionnels et fabrication additive. L’impression 3D comme alternative aux composants classiques permet d’élargir les possibilités de conception. Mains simples ou complexes, la fabrication additive est privilégiée pour la réalisation de pièces adaptées aux géométries et aux dimensions du produit à manipuler.

Conçu par Platex et imprimé par nos soins, ce type de main est réalisé, pour la partie impression 3D, en Frittage laser de poudres ou en Multi Jet Fusion.

Les matériaux utilisés avec ces technologies ont une densité comprise entre 1 g/cm³ et 1,4 g/cm³ pour les plus lourds. La fabrication additive permet de concevoir des préhenseurs plus compacts et plus légers que ceux obtenus en fabrication traditionnelle, sans pour autant perdre en résistance mécanique.

Par rapport à l’usinage traditionnel, l’utilisation de l’impression 3D a permis de réduire le coût de fabrication de 50% et de gagner 40% sur le délai de réalisation.  La maintenance s’en trouve également optimisée puisque l’on bénéficie des mêmes avantages pour la fabrication d’une pièce de rechange.

Ces préhenseurs ont principalement pour but de saisir les pièces sans marquage en sortie de presse.

Ils permettent également d’optimiser les cadences de production ainsi que la palétisation. Dans certains cas spécifiques, ils peuvent faciliter l’intégration de postes pied de presse comme le vissage, l’assemblage ou encore l’ensachage.

Aurélien MEME, Technicien Bureau d’études, PLATEX SAS

Partagez-sur :