Commandes en ligne de vêtements : vos essais virtuels grâce à Body Labs

Début octobre, le géant Amazon a racheté Body Labs, start-up spécialisée dans la création de mannequins en 3D. On estime le montant de la transaction entre 42 et 60 millions d’euros.

Amazon-Gets-Startup-Making-3D-Models-Of-Human-Body

Body Labs : quel intérêt pour Amazon ?

La startup Body Labs, fondée en 2013, s’appuie sur une technologie de numérisation développée par Michael Black, professeur d’informatique. Cette technique permet aujourd’hui de créer des copies particulièrement réalistes du corps humain.

Body Labs impression 3d

En collectant une multitude de données à partir de différentes analyses du corps humain, Michael Black a pu développer une intelligence artificielle capable de prédire et définir avec précision les mesures corporelles d’une personne à partir d’une simple photo. Body Labs s’appuie sur la base d’un maillage 3D préfait du corps qui est ensuite personnalisé.

Mélanger le monde physique et numérique pour faciliter l’acte d’achat sur le web

Body Labs révolutionne la 3D grâce à l’API SOMA qui prédit avec précision et mesure la forme du corps de l’internaute : une simple photo de votre corps téléchargée, et vous voici projeté dans un environnement de réalité augmentée dans lequel vous pouvez essayer virtuellement des vêtements avant de finaliser votre commande.

SOMA-featured

Il semble qu’Amazon, qui soutient l’avènement de l’impression 3D depuis déjà quelques années, ait vu en Body Labs de nouvelles opportunités : notamment celle de booster les ventes de ses produits textiles en permettant à l’internaute d’essayer avant d’acheter. Cet outil révolutionnaire permettrait de faire disparaître un des freins à l’achat de produits textiles sur le web et diminuer par la même occasion les retours et remboursements (problématiques que rencontrent de nombreux sites e-commerce textiles, et qui représentent actuellement chez Amazon ⅓ des commandes de vêtements).